Accueil > Productions et Publications > Laboratoire du futur dans le Vercors du 8 au 15 Juillet 2012

Laboratoire du futur dans le Vercors du 8 au 15 Juillet 2012







 Dimanche 8 Juillet

Après un long trajet, alors que notre impatience atteignait son paroxysme, nous voici enfin arrivés à destination. Allo la terre, ici centre Okaya, terre de contrastes dont les habitants (entendez par là nos éducateurs scientifiques) nous ont accueilli et nous ont montré nos quartiers. Grandes chambres tout confort, grand pré, terrains de tennis et terrain de football étaient les signes avant-coureur d’un séjour fort agréable. Lors du dîner, nous avons fait plus ample connaissance avec l’équipe pédagogique puis nous avons participé à notre première veillée. Lors de celle-ci, nous avons joué à des jeux nous permettant de chasser les dernières fourmis qui s’étaient installées dans nos jambes pendant le trajet et surtout de faire connaissances avec les autres participants du séjour. Une fois la veillée terminée, nous sommes allés nous coucher après une douche bien méritée, impatients de savoir ce que notre éducateur scientifique nous avait concocté pour notre séjour.

 Lundi 9 Juillet

JPEG - 224.2 ko

Après notre premier réveil au Fau et un petit déjeuner riche en fibres et en calcium (comme tout bon petit déjeuner qui se respecte), nous avons rejoins notre salle SPIP pour notre première activité scientifique. Nous avons fait la découverte du matériel que nous aurions à notre disposition pour fabriquer notre dispositif de suivi animal vidéo à distance : cartes électroniques, moteurs, mini-caméras, détecteurs de mouvement, transmetteurs GPRS, bref, une panoplie à faire pâlir Mac Gyver. Les idées pour exploiter au mieux ce matériel ont fusé de toutes parts, cela ne faisait plus de doute, nous étions dans notre élément et les animaux les plus timides telle que la mystérieuse panthère des neiges du Kirghizistan ne pourraient pas échapper à notre future caméra espion, foi de Spipeur ! C’est non sans un certain regret que nous avons du nous séparer temporairement de notre ce matériel pour aller déjeuner et partager avec nos camardes des autres programmes de recherche nos aventures de la matinée.
Comme le disait Juvenal, « mens sana in corpore sano » (un esprit saint dans un corps sain). Il était donc impensable de continuer à plancher sur notre projet sans d’abord solliciter nos muscles. Nous avons donc joué à des jeux tel que le célèbre « épervier ». Puis nous sommes remontés dans notre coin high tech pour continuer à parler des possibilités et des contraintes de notre projet. Après le dîner, notre deuxième veillée, composée de plusieurs ateliers, une soirée « loup-garou » ainsi qu’une soirée « mafia ». Puis nous avons regagné notre chambre en ayant à l’esprit la sensation d’avoir encore beaucoup de chose à découvrir et à réaliser.

 Lundi 16 Juillet

Ce matin, nous sommes rentrés de l’endroit où nous avions campé en mini-bus, après avoir éteint consciencieusement le feu de camps (mieux vaut ne rien laisser au hasard). Après la longue randonnée que nous avions effectué la veille ainsi que la nuit que nous avions passé autour du feu, le premier réflexe en arrivant fut de prendre une bonne douche, certainement la plus appréciée de la semaine ! Nos éducateurs scientifiques, dans leur infinie bonté, nous ont laissé temps libre jusqu’à 16 heures pour nous reposer de notre éreintant dimanche. Nous avons décidé lors de ce temps libre de nous réunir à huis clos entre adolescents afin d’organiser les activités de loisirs et découverte de la semaine. A 16h, nous avons fait la connaissance d’une nouvelle venue, Carla, dont la mission sera de reprendre le flambeau de la réalisation de notre site en spip. Les présentations faites, nous avons repris notre projet où nous l’avions laissé, les uns travaillant sur la programmation du moteur et des capteurs de mouvement, les autres sur le déchiffrage de la documentation (in english of course) de la caméra vidéo. Puis, après une veillée rallye choco (pas de panique, aucune crise de foie à déclarer...) nous nous sommes couchés, cette fois sans le crépitement du feu de camps.

 Mardi 17 Juillet

Totalement ragaillardis par une bonne nuit de sommeil, nous nous sommes replongés sur nos lignes de codes respectives. Avec Mael sur la préparation de la retransmission, Louis sur la programmation du moteur, Loïc et Noe sur la programmmation de la mini-camera et Carla sur la programmation des pages web décrivant notre dispositif,notre machine était bien huilée et nous concentration était à son paroxysme. Nous communiquions entre nous nos résultat, et une personne qui serait par là aurait cru surprendre la conversation d’une tribu extraterrestre. Et oui, le langage du spipeur, c’est particulier !

 Mercredi 18 Juillet

Aujourd’hui, le soleil est particulièrement radieux, la bataille d’eau tant attendue semble pointer le bout de son nez ! Mais avant le grand rafraichissement, il nous faudra porter à ébullition notre matière grise lors de l’activité scientifique. Aujourd’hui, nous avons travaillé un peu sur le dispositif en lui même et sommes devenenus apprentis électronciens. (Alors, ne pas oublier : le fil rouge, avec le bouton rouge...) Pendant ce temps, du côté de « maison en ligne », on écrivait notre premier programme en C++/QT : une calculatrice (ça n’a pas l’air comme ça, mais c’est tout un programme !). Et bien sûr, comme nous nous y attendions, l’activité loisir de la journée fut la bataille d’eau. Bouteilles, sceaux et bien sûr H2O étaient de la partie, bref, nous n’allions pas à la piscine, c’est la piscine qui venait à nous.



Julien Campagnaud,
date de publication : 12 juillet 2012,
date de dernière mise à jour : 20 juillet 2012

Contacts >>>


Soutenez l'association en partageant cette page autour de vous :

Voir également :

Cherchez parmi 40 articles :